Ce que l’éclipse m’aura au moins apporté

Cœur de maman le

Ces derniers jours ont été riches de réflexions et d’émotions contraires.

Hier soir, la projection du film « Entre leur main », organisée par l’asso Grandir Ensemble, a été suivi d’un débat trop court mais intense sur les choix qui s’offrent à nous pour un accouchement naturel, physiologique, pas sur-médicalisé. Les choix, donc, sont restreints, parfois à la limite de la légalité. Dans la salle : des parents, des sages-femmes et des gynécologues. Du côté des mamans : on attends plus d’humanité dans la prise en charge de la femme enceinte, qu’importe le lieu. On critique gentiment les sages-femmes de la maternité et les gynécos. Côté gynéco : c’est la faute du gouvernement, des règles de plus en plus strictes, de la fermeture des maternités, du manque de formation. Ils parlent tout le temps du RISQUE. Et si ça se passe mal ? Et si vous faites une hémorragie ? Et si le bébé n’est pas bien positionné ? On est dans un éternel débat entre la sécurité et la liberté des choix de chacun. Les sages-femmes sont prises entre deux feux. A la fois désireuses de prendre leur temps avec chaque maman, de pratiquer des accouchements physio… et les mains liées par les règles établies par la maternité.

Chaque partie espérant que l’une ou l’autre fasse bouger les choses. On a entendu des « indignez-vous », « prenez vos responsabilité », « mettez des choses en place »… c’était valable pour tous. Parents, sages-femmes, gynéco, tous un peu campés sur leur position inconfortable en espérant que l’autre bouge.

ciel-couvert

Ce matin : Éclipse ! Qui m’a permis de faire un parallèle inattendu avec la première partie.

Je suis d’abord super heureuse de cet évènement, l’occasion inespérée d’apprendre la science en la pratiquant, de s’ouvrir à la beauté du monde, … et puis tombe cette circulaire : Enfants tous en classe. Pas de récrée. Trop dangereux. Trop de risque. Et s’ils deviennent aveugles ? Je suis la première indignée. Les enfants parqués dans les classes volets quasiment tirés alors que c’est un phénomène génial qui n’arrive que tous les 26 ans ?? Mais ce gouvernement est trop naze, et la maitresse alors ? Elle va suivre bêtement, « on sait jamais », brrr, « ya des RISQUES ». Quand va-t-on faire confiance aux enfants.
Les maitresses, comme les sages-femmes, prises entre deux feux. Les circulaires contre les parents.

J’ai fini par me calmer, quand même. D’abord parce que… Il n’y aura pas d’éclipse. Non. Couverture nuageuse épaisse. Je ne vois même pas les éoliennes depuis ma fenêtre, alors pour voir le soleil…
Je survole quelques commentaires sur Facebook : « On aurait pu faire des groupes de parents, aller voir l’éclipse par petits groupes d’élèves, avec juste quelques lunettes ». Je me sens tout a coup un peu nulle d’avoir passé mon temps a critiquer cette circulaire. Ben oui, on aurait pu se prendre en main. Les maitresses auraient pu aussi avoir cette idée de demander des parents volontaires. Le gouvernement aurait pu avoir aussi d’autres idées et proposer des solutions plutôt que d’interdire bêtement la récrée. On s’est indigné, on a râlé, on a rien mis en place. De toute façon, maintenant, c’est trop tard. 10h30, le point culminant de l’éclipse, mon fils est dans une salle de classe et moi je suis devant mon écran.

Aujourd’hui j’ai décidé que j’allais arrêté de râler. Et que j’allais dépenser mon énergie a trouver des solutions aux problèmes qui m’encombrent. Merci l’éclipse.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedIn