Greenwashing ?

Avec du vert dedansDécoration le

Je me suis demandée cette semaine, si je n’en faisait pas un peu trop, avec mes « Bouuh le plastique c’est mal ! » ou mes « Il y a des matières toxiques dans vos maisons ! ».
A vrai dire j’avais un peu peur de passer pour une intégriste de l’écologie. Ce n’est pas le but, je suis quelqu’un qui cherche, se pose des questions et j’essaye de me faire ma propre idée concernant les matériaux qui me semble utilisables, ou pas. Il n’était pas juste de vous dire aveuglément que certaines matières sont dangereuses ou a proscrire sans écouter les arguments des fabricants.
Certains textes ont semé le doute, par exemple chez les fabricants de sols en pvc qui affirment par exemple que le stratifié ou le vinyle peuvent très bien être utilisés dans des maisons HQE, grâce à leur excellente isolation qui permet de chauffer moins, donc d’économiser de l’énergie. Et parce qu’ils durent longtemps, ils peuvent s’inscrire dans une démarche de développement durable. Cette petite vidéo par exemple, où Carol Avois, Responsable Prescription et Environnement chez Veka, nous explique pourquoi le PVC, en fait, c’est bien.

Sur d’autres sites de fabricants, on apprends que « Seuls les phtalates reconnus comme n’ayant aucun effet sur la santé sont utilisés pour fabriquer les revêtements de sols PVC. » ou encore « La présence de revêtements de sols PVC dans l’habitat ne comporte aucun risque pour les occupants. Le PVC est totalement stable, neutre et inerte. Il ne dégage pas d’éléments toxiques dans l’atmosphère. A partir du moment où un revêtement de sol PVC est posé et entretenu selon les règles de l’art, il n’existe aucun risque. »

 

Il appartiendrait donc à chacun de considéré si oui ou non, finalement, ces matériaux sont écologiques ?
De mon point de vue, on ne peut pas juger si un matériau est « bon » ou non juste parce qu’il isole bien et qu’il permet de réduire la facture de chauffage. Il y a bien plus a prendre en compte : les méthodes d’extraction, de fabrication, les conditions sociales des ouvriers, la consommation d’énergie nécessaire à son cycle de vie, la durabilité dans le temps, le recyclage,… C’est un tout. Et tout est à prendre en compte.
Je manque d’informations pour l’instant concernant la fabrication du PVC, mais je reste sceptique. La production et l’incinération de matériaux a base de chlore produisent des substances toxiques. Les additifs ajouté au PVC le rendent plus difficile a recycler. Alors. Greenwashing ?

Un autre exemple, concernant l’aluminum cette fois, largement utilisé dans nos maisons, trouvé sur le site de Ydelle, menuiseries en alu, qui nous assure que si, si, l’aluminium, c’est écolo :
L’aluminium: recyclable tout en restant irréprochable
> La matière première (la bauxite) nécessaire à la fabrication de l’aluminium est très abondante (capacité d’extraction supérieure au fer).
> L’aluminium est facilement recyclé : tous les produits en aluminium sont effectivement récupérés et recyclés en fin de vie du fait de leur valeur économique.

Voilà, donc l’alu est irréprochable parce qu’on peut en trouver partout est que c’est recyclable. Après avoir visionné le documentaire sur Arte concernant l’aluminium, vous risquez fortement de changer de point de vue.

Je n’écris pas ce genre d’articles pour batailler contre les fabricants. Je pense simplement que la plupart des gens soit, s’en fichent complètement, soit ne sont pas informés. J’ai moi même mis du plastique partout dans la chambre des mes enfants. Parce que j’ai pris les matériaux les moins chers, comme tout le monde. Il ne faut pas culabiliser pour autant, il est toujours temps de rectifier le tir. On nous parle du bisphénol A dans les biberons à grand coup de marketing, mais on oublie de nous dire que des matières toxiques, il y en a partout, du sol au plafond. Si on ne prends pas deux minutes pour se renseigner un peu de nous même, on achète n’importe quoi. J’ai juste envie de vous faire partager ce que j’ai lu. Pour que vous puissiez choisir, vous, en connaissance de cause.

 

Commentaires
  1. Tangerinette

    Moi je me méfie beaucoup du plastique… comme vous. Tant que l’on ne me prouve pas par A + B que ce n’est pas nocif pour l’environnement et pour nous je me limite au strict minimum. Mais bon, par exemple j’ai mis aussi un sol en pvc dans la salle de bain, c’était la solution la moins chere sans faire de travaux…
    Bonne continuation!

    Reply
  2. lolita

    Je pense que l’aluminium est une véritable bombe à retardement. Malheureusement, les grands groupes industriels sont puissants et nos politiques trop laxistes.

    Un exemple parmi d’autres : L’incroyable pression pour faire vacciner à outrance les touts petits alors que la majorité des vaccins est inutile, bourrée d’aluminium et d’autres substances dangereuses. Il faudrait pouvoir laisser les parents libres de choisir, et arrêter de se voiler la face sur les nombreux effets secondaires qui peuvent apparaîtrent après une vaccination.

    …mais en France tout est tabou…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *