Les sols synthétiques

Avec du vert dedansDécoration le

Je te disais dans cet article que certains sols rejetaient des composants toxiques, comme le formaldéhyde ou les phtalates. Pour t’aider a bien choisir, voici un petit résumé des sols à privilégier et des sols à éviter. Cette semaine, le point sur les sols synthétiques.

Dans les plus polluants, on trouve comme par hasard les moins chers et les plus répandus : Les « parquets » stratifiés et les sols vinyliques, aussi appelé Lino bien, mais ce nom soit mal utilisé car le linoléum d’origine est un sol écologique.

1) Les sols synthétiques :

Le parquet stratifié, ou encore laminé, est composé de 3 couches d’épaisseurs différentes. La couche supérieure, décorative, n’est absolument pas du bois comme on pourrait le croire, mais une reproduction photographique de bois sur du PVC. Ces sols issus de la pétrochimie et fabriqués à base de chlore sont de gros émetteurs de COV. Ils sont froids, bruyants, se chargent d’électricité statique, … et sont surtout utilisés dans les chambres ! Leur succès, c’est le prix, et la pose facile.

Le parquet flottant, dont le leader du marché est Pergo, est composé de 3 couches également, mais la couche supérieur, c’est du vrai bois, « noble ». Il n’est pas vraiment moins polluant en raison de quantités de colle utilisées. Comme les autres sols émetteurs de COV,  la pollution intérieure est accentuée si le parquet est posé sur un plancher chauffant.

Le revêtement vinylique, appelé abusivement « Lino » est composé de PVC, toujours a base de pétrole et de chlore, donc. Comme le PVC est dur a l’origine, il est assoupli avec avec des additifs et des stabilisants à base de plomb, et utilise des phtalates comme plastifiant. Que du bonheur, donc. Cependant, un point positif, il est totalement recyclable.

Le sol en résine doit être posé par un professionnel. La résine (époxy) est liquide et elle est donc versée directement sur le support, sur 1 à 3 mm d’épaisseur. Après séchage, un vernis polyuréthane est appliqué au rouleau, dans différentes finitions (mat, satinée ou brillante). Même si une fois durcie, la résine est chimiquement neutre, elle est toxique durant la pose et provoque irritations, brûlures, allergies et difficultés respiratoires.


à suivre :

2) Le carrelage et le béton
3) Le parquet en bois
4) Les sols en fibres végétales (sisal, jonc de mer, coco)
5) Les sols en bambou et cocotier
6) Le liège et le linoléum
7) Les tapis et moquettes